Les importations de bois de Brésil en Normandie dans la première moitié du XVIe siècle

Resumo

La découverte de nouveaux documents issus d’archives judiciaires permet de mieux appréhender l’organisation des voyages des ports normands vers le Brésil. Les départs avaient généralement lieu à l’automne ou au début de l’hiver, les retours s’effectuant durant l’été. Pour réduire les risques et échapper aux
flottes portugaises, les navires voyageaient en convois, souvent de trois à cinq navires dont les caractéristiques peuvent être présentées grâce à plusieurs contrats de construction conservés dans des registres notariés. La mise en oeuvre de ces expéditions nécessitait d’importants capitaux rassemblés par des
marchands rouennais. Parmi eux, figurent plusieurs familles d’origine espagnole de niveau international qui pouvaient parfois s’associer avec des investisseurs de Paris, de Lyon, ou de Champagne. Les quantités de bois‑brésil rapportées en Normandie étaient considérables. Une partie de ces marchandises fut très tôt réexpédiée à Paris, la Rochelle et jusqu’à Anvers, Rouen étant alors un entrepôt international de tout premier ordre. Le bois‑brésil
était utilisé comme produit tinctorial mais aussi dans l’architecture, notamment au château de Fontainebleau (demeure favorite de François Ier), ainsi que dans la fabrication de meubles ou de petits objets de luxe. Ces sources nouvelles montrent enfin que les expéditions des frères Verrazzano n’ont pas ouvert la route du Brésil aux marchands français, mais que ces échanges ont commencé beaucoup plus tôt, même si une accélération de ce trafic est probable au cours de la décennie 1520.

Palavras-chave

Brésil, bois‑brésil, Normandie, Rouen, Verrazzano

  • Resumo visualizado = 155 vezes
  • PDF visualizado = 30 vezes

Downloads

Não há dados estatísticos.
Publicado
2019-01-03
Como Citar
MANEUVRIER, Christophe; DAEFFLER, Michel; BRETTHAUER, Isabelle. Les importations de bois de Brésil en Normandie dans la première moitié du XVIe siècle. Revista Portuguesa de História, [S.l.], v. 49, p. 189-213, jan. 2019. Disponível em: <https://impactum-journals.uc.pt/rph/article/view/6136>. Acesso em: 17 ago. 2019.
Secção
Artigos